La disparition de Josef Mengele
Création 2024

D’après le roman

  • d’Olivier Guez

Adaptation, mise en scène et scénographie

  • Mikael Chirinian et Benoit Giros

Interprétation

  • Mikael Chirinian

Durée

  • 1h

Ce projet est l’adaptation au théâtre du roman éponyme d’Olivier Guez « La disparition de Josef Mengele ».
C’est l’histoire de la cavale et de la traque de Josef Mengele, médecin à Auschwitz refugié en Argentine. Ce récit commence en 1949 jusqu’à nos jours, le dossier Mengele s’est définitivement clos en 2016. Cette traversée intime et historique traite de l’impunité totale dont a bénéficié ce meurtrier contre l’humanité.
C’est un récit à la fois historique et intime puisque l’auteur nous place au plus près de Josef Mengele. Il nous met dans ses pas, il nous fait quasiment respirer avec lui. Il nous emmène dans l’intimité d’un monde qui, au lendemain de la guerre, est bouleversé : découverte des charniers, éveil des consciences, culpabilité... Au fur et à mesure que le récit avance, un point de vue se construit, une perspective se met en place : Rolf, le fils de Josef Mengele, retrouve la trace de son père et part à sa rencontre pour l’affronter et le confronter à son passé.
Ce tête-à-tête entre ce père et ce fils, sera finalement l’unique procès qu’aura connu Josef Mengele.
Le questionnement de Rolf Mengele, ce procès ultime et intime entre père et fils prend alors une tournure universelle. Toutes les questions du fils deviennent les «nôtres».
Quel homme a pu participer à une telle horreur ? Quelle part d’humanité existe encore chez un homme qui a commis l’inconcevable ? Quelle société a pu laisser faire un tel cauchemar ? Quelles traces, et quelle part d’héritage de telles atrocités laissent-elles en chacun de nous ?

Distribution
  • Conception sonore : Isabelle Fuchs
  • Création costume : Sarah Leterrier
  • Création lumière : Natacha Raber
  • Production : Compagnie L’idée du Nord et Matrioshka Productions
Collaborateurs artistiques

Mikaël Chirinian
Après une formation au cours Perimony, Mickaël Chirinian travaille au théâtre sous la direction d’Adrien De Van, Philippe Awat, Pauline Bureau, Anne Bouvier et Salomé Lelouch.
Au cinéma, il tourne pour Tonie Marshall, Amos Gitaï, Marina De Van, François Dupeyron, Yann Moix, Jean-Jacques Annaud.
On peut aussi le voir dans les séries Mafiosa, Tunnel, Engrenage, HPI et I3P.
Parallèlement, il est metteur en scène et adaptateur de Changer l’eau des fleurs, La liste de mes envies et collabore en tant que directeur artistique et metteur en scène avec différents humoristes : Tristan Lopin, Marion Mezadorian.

Natacha Boulet-Räber
Natacha a d’abord été formée comme comédienne au Conservatoire d’Art Dramatique de Montpellier de 1993 à 1995 pour ensuite rencontrer les éclairages au sein d’un petit théâtre jeune public. Elle a ensuite suivi une formation en éclairage à l’école Scaenica de Sète. Elle fait sa première création lumière en 1999 sur le spectacle 1993 de Medhi Belhaj Kacem mis en scène par Jean Pierre Wollmer. En 2000 elle intègre la Cie Pourquoi pas ? Les Thélémites en tant qu’éclairagiste.
Récemment elle travaille avec la Cie Les Grisettes dirigée par Anna Delbos-Zamorre (Lisbeths et Habillages), les Fourmis Rousses (Tita Lou, Alice pour le moment) mis en scène par Mariel Baus et avec le théâtre en pièces à Chartres dans Don Quichotte, l’Adopté, Jeanne au bûcher et Caligula mis en scène par Emmanuel Ray et avec la Cie L’idée du Nord-Benoit Giros (Sfumato, Une
merveilleuse histoire de sexe dégueulasse de Pierre Notte).

Sarah Leterrier
Sarah est diplômée de l’école Nationale Supérieure des arts. Appliqués Duperré en 2000. Elle expose régulièrement son travail personnel de peintre et sculpteur (SALO X, Artothèque de Draguignan, Biennale de Gentilly, Micro textiles Art Scythia...). Son travail est publié dans les revues de Joie Panique.
En parallèle, sa formation de plasticienne l’encourage à suivre un parcours multiple : elle conçoit des costumes pour Nathalie Garraud et Olivier Saccomano, Frédéric Bélier Garcia, Alain Françon, la compagnie les Maladroits, Pierre Notte, Benoit Giros et pour l’opéra en collaboration avec Catherine Leterrier. Sarah Leterrier a également été designer textile pour des publications telles que View on colours de Li Edelkoort et IT magazine, créatrice d’accessoires de mode vendus chez Colette ou HP deco.